Keyword - Kirsten Gillibrand

Fil des billets - Fil des commentaires

vendredi, décembre 5 2014

Edito - Et si Barack Obama nommait une femme à la tête des armées américaines ...

0.A001Wendy_Sherman.jpg

Après une Obamamania excessive, Barack Obama subit l'opposé. Les apports de Barack Obama seront perçus en ... 2017. Très probablement, une majorité républicaine sera alors au pouvoir totalement donc y compris à la Maison Blanche. Les foyers internationaux de tensions seront abordés de façon très différente avec des escalades probables gravissimes. Obama a pacifié.

C'était nécessaire après le mandat de GW Bush.

C'était cohérent avec son tempérament, ses discours, sa structuration intellectuelle.

Dans plusieurs domaines, les avancées de la Présidence Obama seront jugées considérables.

Ce sera le cas notamment pour le nombre de femmes nommées à des responsabilités éminentes (FED, n°2 du département d’État...).

Aujourd'hui, le Président Américain va nommer le successeur de Chuck Hagel. S'il nommait une femme à la tête des armées, ce serait un symbole historique fantastique au moment où par exemple Kirsten Gillibrand mène un remarquable combat sur la réelle égalité des sexes dans les armées.

Le Rédacteur en chef de BEZIERS POLITIQUE

jeudi, septembre 18 2014

Edito - France : pourquoi tant d'immobilisme ?

0.A00Mus_2005_01.jpg

Est-il possible que la politique française descende encore plus bas ? C'est aujourd'hui un cumul de débats glauques, de de blocages généralisés et surtout d'impasses permanentes.

Les débats glauques sont quotidiens : vie privée, faux diplômes, menaces de sanction politique sans suite (les frondeurs et le vote de confiance) ... : il n'y a plus un seul débat qui permette de rehausser le niveau. Le caniveau est devenu le terrain de jeu.

Les blocages sont généralisés : pas une réforme ne s'engage sous l'optimisme qu'elle puisse améliorer la situation actuelle dont chacun dans le même temps s'accorde à reconnaître qu'elle est mauvaise et qu'elle ne peut durer. Aujourd'hui va mal mais changer pourrait conduire au pire encore : tout est donc bloqué.

Les impasses sont permanentes : il n'y a plus aucun dossier qui trouve un traitement serein cohérent. Les élections locales ont un calendrier baladeur. Comment seront donc calculées les dépenses sur les 12 derniers mois quand le point de départ est aussi fluctuant ?

Autre exemple : l’État annonce 3, 7 milliards de baisses dans les dotations aux collectivités locales. Ce chiffre a dû reposer sur des estimations. Mais le contenu de ce montant est impossible à connaitre à trois mois du début de l'année civile concernée.

Dernièrement, à la JFK Library, deux femmes engagées dans la vie publique échangeaient sur les chantiers d'avenir : Elizabeth Warren et Kirsten Gillibrand.

A lire leurs projets, il y a du souffle, de l'optimisme, le sentiment que demain est à gagner donc à vivre.... : autant de qualités qui ont totalement disparu de la politique française.

Elles sont jeunes, modernes. Pourquoi la France serait-elle condamnée aux "ex". Tout ce qui est neuf ne perce pas. Quelques points dans les sondages et encore pour Hervé Mariton, Bruno Le Maire. Là où ils devraient être 10, ils ne sont pourtant que 2 et ils se partagent quelques miettes puisque l'opinion est immobile, figée sur les repères d'hier.

Il y aura bien un moment où il sera temps d'apporter une réponse à une question simple : pourquoi tant d'immobilisme à plus forte raison quand tout est présenté comme allant mal ?

Le Rédacteur en chef de BEZIERS POLITIQUE