0.A006a00d8341d60f153ef01a3fd42a610970b.jpg

Les actuelles campagnes pour les élections intermédiaires de novembre 2014 font actuellement émerger 5 tendances qui méritent une attention particulière compte tenu désormais de la perméabilité des "marchés".

1) La vague républicaine s'annonce considérable. Les actuels évènements en Irak radicalisent les citoyens. Obama paraît hésitant, "carterisé". Tous les actuels contacts font état d'une vague pro-républicaine considérable, historique à tel point que les observateurs commencent à passer déjà à ... 2016.

2) Ponctuellement occulté par le terrorisme, le sujet du changement climatique fait sa première véritable entrée dans le débat politique.

3) Le fact-checking est le nouveau militantisme. L'information n'est plus reçue. Elle est vérifiée, traquée. C'est la chasse aux approximations et pire encore aux faux chiffres.

4) L'enjeu de la campagne n'est plus de faire changer d'opinion l'électeur mais de parvenir à l'impliquer dans la campagne.

5) Cette implication passe par les applications conçues pour les téléphones mobiles qui sont le lien n°1 des réseaux sociaux. Le dispositif était né en 2012. Il s'impose désormais et change beaucoup le rythme comme le contenu des informations communiquées. Progressivement, c'est une réelle nouvelle logique de communication électorale qui naît. Voilà au moins grâce au téléphone mobile le moyen d'avoir une campagne électorale dans la poche.

Obama apps

Le Rédacteur en chef de BEZIERS POLITIQUE