Keyword - Florian Philippot

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, janvier 28 2015

Edito - Le Trombinoscope prime Briois, Bartolone boycotte la remise des prix

0.A00115512723.jpg

Le prix du Trombinoscope, annuaire des principaux acteurs de la vie publique, est attribué depuis 23 ans.

Le président de l’Assemblée nationale, Claude Bartolone (PS) refuse de participer mardi soir à la remise des prix politiques du Trombinoscope en raison du prix «de l’élu local de l’année» décerné au maire FN d’Hénin-Beaumont, Steeve Briois, a-t-on appris dans son entourage.

Le jury a désigné Manuel Valls comme «personnalité politique de l’année», Ségolène Royal «ministre de l’année», Emmanuel Macron «révélation politique de l’année», et Steeve Briois comme «élu local de l’année».

«On sait désormais qui remportera le prix du sectarisme en 2015», a répondu l’élu frontiste dans un tweet. «Ça appelle à "l’union nationale", mais ça boude quand un maire FN est "élu local de l’année" : «Bartolone zéro pointé de l’année !», a ajouté un autre vice-président du FN, Florian Philippot.

Source: : Libération

mardi, décembre 16 2014

Edito - Florian Philippot invite Fatima Allaoui à rejoindre le Front national

0.A0011B496ZFvCYAAZvrg.jpg

Nommée secrétaire nationale de l'UMP à la formation professionnelle vendredi 12 décembre, Fatima Allaoui a finalement été démise de ses toutes nouvelles fonctions lundi 15 décembre, en raison de son récent passé avec l'extrême droite. Et Florian Philippot, numéro 2 du FN, n'a pas loupé l'occasion... À l'en croire, Fatima Allaoui serait donc naturellement plus proche de l'univers Front national que de l'UMP.

Il y a quelques semaines, Fatima Allaoui a adhéré au Siel, un mouvement proche du Rassemblement bleu marine et du FN. Nathalie Kosciusko-Morizet, qui avait personnellement poussé sa candidature auprès de Nicolas Sarkozy, a donc dû annoncer qu'elle était remerciée, affirmant n'avoir pas eu connaissance de ses liens avec l'extrême droite.

La jeune femme de 37 ans aurait très mal pris le refus de l'UMP de l’investir aux élections départementales dans un canton où elle aurait pu être élue, en raison du cumul des mandats puisqu’elle est déjà conseillère régionale. Elle aurait alors rejoint le SIEL et se serait tournée alors vers le maire de Béziers, Robert Ménard, élu avec le soutien du Front national pour obtenir l’investiture de son mouvement politique local « Choisir Béziers ». Mais l'ancien président de Reporters sans frontières ne veut rien savoir, « lui rappelant qu’elle avait participé à une réunion contre lui intitulée Les loups sont entrés dans Béziers », rapporte « Libération ».

Fatima Allaoui aurait donc « demandé leur soutien » aux formations politiques d’extrême droite « par désespoir de cause et pour augmenter (ses) chances d’être élue ». « Localement, je soutiens la plupart des initiatives de Robert Ménard, que ce soit le couvre-feu pour les mineurs ou l’installation d’une crèche dans les locaux de l’hôtel de ville », affirme-t-elle à « Libération », tout en expliquant avoir fait « une sorte de crise d'adolescence ».

L'eurodéputé semble donc très bien renseigné sur cette éventuelle recrue que pourrait représenter Fatima Allaoui. Si elle devait accepter la proposition, cette dernière ajouterait un trajet de plus à ses allers-retours entre le principal parti d'opposition et le parti d'extrême droite. Elle n'est d'ailleurs pas la seule militante de la rue de Vaugirard à se laisser séduire par le FN. Sébastien Chenu, ancien secrétaire national de l'UMP et fondateur de GayLib, vient de rejoindre le Rassemblement bleu marine, où il sera chargé du collectif culture.

Le Rédacteur en chef de BEZIERS POLITIQUE

vendredi, mai 16 2014

Edito - Traité Transatlantique : les députés FN voteront la proposition du Front de Gauche

FRANCE-EU-VOTE-FN

Les députés du Front national voteront la proposition du Front de gauche qui vise à suspendre les négociations sur l'accord de libre-échange transatlantique.

Ce texte qui met d'accord FN et Front de Gauche. Le vice-président du FN Florian Philippot a assuré mardi que les députés FN voteront la proposition de résolution Front de Gauche qui vise à suspendre les négociations sur l'accord de libre-échange transatlantique.

"Oui, (le FN) votera" cette proposition de résolution examinée mardi en commission et débattue le 22 mai en séance, a assuré le conseiller municipal de Forbach (Moselle) dans l'émission Preuves par 3 sur Public SénatLM/AFP/Dailymotion. Cette résolution demande la suspension des négociations sur l'accord de libre-échange transatlantique et que soit associés à cette discussion les Parlements nationaux.

Un texte qui "va dans le bon sens". Le FN compte deux élus à l'Assemblée nationale : Marion Maréchal-Le Pen et Gilbert Collard (qui n'est pas encarté au FN). Le Front de gauche, "eux ils sont sectaires : si on proposait quelque chose qui va dans leur sens, ils ne le voteraient pas par principe, quitte à faire mal au pays et aux travailleurs français", a accusé Florian Philippot : "Si nous nous estimons que quelqu'un propose quelque chose qui va dans le bon sens même s'il est pas du tout de notre bord politique, on le vote", a-t-il en revanche assuré.

"Je préfère qu'on soit plus nombreux à combattre ce traité pour espérer le faire capoter notamment au Parlement européen que moins nombreux, comme je me réjouissais qu'en 2005 sur la Constitution européenne, dans le non, il y avait toutes sortes de famille politique", a plaidé le chef de file du FN dans la circonscription Est aux élections européennes.

Le Rédacteur en chef de BEZIERS POLITIQUE