Keyword - Dominique de Villepin

Fil des billets - Fil des commentaires

mercredi, janvier 14 2015

Edito - Les Français devraient "revisiter" les attentats du 11 septembre 2001

0.A0011629696-11-septembre-2001-etats-unis.jpg

La quantité de morts ne peut créer une échelle des tristesses. Mais avec moins de 20 morts, les Français devraient revisiter leurs commentaires sur les attentats du 11 septembre 2001.

En septembre 2001 :

- 2 996 morts immédiats,

- 6 291 blessés !

Ces chiffres sont ceux de l'impact immédiat sans comptabiliser les décès ultérieurs dont les maladies des pompiers.

A entendre les actuels discours, il serait utile, honnête et responsable de revenir sur les déclarations des intéressés alors sur GW Bush, Donald Rumsfeld...

A l'époque, en dehors des postures, bon nombre des déclarations françaises ont été très décalées de la part du personnel politique français et tout particulièrement avec une gauche toujours animée par un anti-américanisme primaire.

Dominique de Villepin a eu raison de refuser la guerre fondée sur des motifs officiels mensongers mais il avait trouvé aussi les mots justes dans l'épreuve de 2001. Un des rares.

Il y a aujourd'hui une partie considérable du personnel politique français qui devrait, dans l'escalade actuelle des mots comme des initiatives, faire preuve d'une honnêteté intellectuelle face à leur incompréhension d'alors. La qualité de leurs actuelles analyses y gagnerait.

Le Rédacteur en chef de BEZIERS POLITIQUE

jeudi, janvier 1 2015

Edito - Politique : le "privé" a gagné tous les terrains : le "vol" consenti.

a-l-annonce-des-resultats-du-second-tour-des-elections_1233172_1200x800.jpg

La grande innovation des vœux de François Hollande le 31/12/2014 ? Pour la première fois à ce point la communication a porté sur "les coulisses" de la préparation. Même le réseau social Vine a été utilisé pour montrer la préparation. Les médias classiques ont été porteurs d'images et d'infos sur le choix du bureau, les éclairages, les conditions de préparation du Président ...

C'est une étape nouvelle du narcissisme : faire une émission sur ... l'émission !

Bref, tout ce qui d'ordinaire restait ... privé.

C'est le tournant vrai de 2014 : le privé a gagné tous les terrains.

Le privé familial avec les débordements de confidences sur des vies intimes dont le succès du livre de Trierweiller.

Le privé professionnel par exemple à Béziers avec le succès d'un maire soutenu par le FN mais soit disant non encarté et qui partage 80 % des idées de Marine Le Pen dont la carte de visite de présentation n'a pas été le programme mais une étape de sa carrière professionnelle personnelle très habilement scénarisée initialement par des journalistes de supports nationaux idéologiquement très proches de l'intéressé puis considérée comme unanimement acquise.

Le privé "psychologique" quand toute la primaire de l'UMP repose sur le point de savoir si le tempérament de Nicolas Sarkozy a changé ou pas. C'est parce que cette donne est essentielle que le premier concerné communique à ce point sur la réconciliation avec Dominique de Villepin, preuve du changement quand il est ainsi possible de s'entendre avec son "principal ennemi d'hier". Fatima Allaoui aura peut-être très prochainement la change d'y prétendre si le FN la soutient comme promis...

Et maintenant avec la mode des "coulisses", le privé devient porteur des messages que le message public officiel ne porte plus tant le discours officiel est décrédibilisé.

Une nouvelle génération de campagnes électorales est en train de voir le jour.

Une fois de plus, sans le reconnaître officiellement, la France est sur le chemin des États-Unis qui ont déjà franchi cette étape depuis longtemps. Obama, son épouse, Pete Souza excellent dans cette scénarisation du "faux moment privé " supposé volé.

Mais c'est du vol consenti, bien organisé où voleur et volé font la paire, d'un commun accord.

Pas sûr que l'opinion se prête encore longtemps à ce jeu.

Le Rédacteur en chef de BEZIERS POLITIQUE

lundi, mai 5 2014

Edito - Dominique de Villepin et le regard sur la crise de l'Ukraine

00000R6a00d83451d36969e200e54f6fc67c8833-800wi.jpg

Sortir des polémiques permanentes, donner un regard constructif sur un sujet majeur marginalisé dans l'information française : c'est la contribution de Dominique de Villepin sur la crise de l'Ukraine : DdV et l'Ukraine

Le Rédacteur en chef de BEZIERS POLITIQUE

mardi, avril 29 2014

Edito - Réforme territoriale : la compétition des territoires est ouverte, assumée, libéralisée

611700-ide_france_redecoupageballadur_regions.jpg

La revue Acteurs Publics vient de publier ce jour le projet transmis au Conseil d’État : Téléchargement Réforme organisation territoriale

La vie politique française relève véritablement d'un autre univers.

Nicolas Sarkozy tente la réforme territoriale.

Finalement, il y a va timidement engageant les tendances de la disparition des départements à terme et remettant de l'ordre dans la coopération intercommunale.

Cette dernière réforme suscité un tollé et explique la perte du Sénat pour sa majorité.

En 2011, Dominique de Villepin propose une grande réforme : 10 régions, de grandes métropoles ...

Les commentateurs y voient le côté "extra-terrestre" de l'ancien Premier Ministre "coupé de la base", n'ayant jamais exercé "le moindre mandat local"...

3 ans plus tard, c'est François Hollande qui change tout le menu que les autres n'avaient jamais imaginé pouvoir être présenté. Irréel.

Le parti de l'égalité territoriale ouvre la compétition des territoires sur des bases totalement assumées, libéralisées.

Le Rédacteur en chef de BEZIERS POLITIQUE