0.A0011euro-fort_496.jpg

...Il faut en finir avec l'euro, car le système restera nocif pour des pays structurellement dissemblables. Mais la sortie isolée d'un seul pays pose problème, car elle contribuerait à majorer les dettes extérieures en euros en cas de dévaluation de la nouvelle monnaie nationale. De plus aucun pays ne veut sortir le premier de peur d'être stigmatisé comme le fossoyeur de la «construction européenne» qui constitue la religion commune de nos élites politiques.

Une solution coopérative s'impose alors pour sortir de cette impasse. L'Allemagne et la France, les deux principaux responsables de la création de l'euro, pourraient reconnaître, à la lumière des résultats électoraux, comme à celle du risque désormais non négligeable de déflation, qu'elles considèrent désormais indispensable d'en sortir, même si leurs raisons sont dissemblables. L'Allemagne par crainte d'avoir à subventionner le sud à perpétuité dans une «économie de transferts»; la France pour éviter de s'enfoncer toujours plus dans la déflation et la dépression...

Source: FigaroVox