0.A00200.764191.jpgLe géant chinois de la distribution en ligne Alibaba espère lever jusqu'à 24,3 milliards de dollars lors de son entrée à la Bourse de New York, ce qui en ferait la plus grosse opération de ce genre jamais réalisée dans le monde.

Selon une mise à jour de son projet d'introduction, publiée vendredi sur le site de la SEC, Alibaba prévoit d'introduire sur le New York Stock Exchange 320,1 millions de certificats de dépôt (ADS) au prix unitaire de 60 à 66 dollars.

En cas de forte demande, une option de surallocation permettra d'ajouter quelque 48 millions de titres supplémentaires dans les trente jours suivant les premiers pas du groupe sur le marché.

Cela devrait permettre de lever au minimum 19,2 milliards de dollars si le prix est fixé tout en bas de la fourchette prévue et l'option de surallocation n'est pas exercée. Au prix maximum de 66 dollars et en cas d'exercice intégral de l'option de surallocation, l'opération pourrait rapporter 24,3 milliards.

À titre de comparaison, c'est un autre groupe chinois, AGBank, qui détient jusqu'ici le record historique : son entrée en 2010 sur les Bourses de Hong-Kong et Shanghai avait permis de lever au total 22,117 milliards de dollars (19,233 milliards avant l'exercice de l'option de surallocation), selon des données du cabinet de recherche Dealogic.

En réalité, on assiste actuellement à une logique entièrement nouvelle sur les introductions en bourse comme sur le contenu des projets. La faiblesse de l'économie française met ce pays à l'écart dans des conditions qui vont s'avérer très pénalisantes dans les prochaines années.

Le Rédacteur en chef de BEZIERS POLITIQUE