0.A0011Francois-Hollande.jpg

Depuis un peu plus d'une semaine, le PS a lancé sa nouvelle com : "demain ira mieux". Dernière étape en date : le rapport de l'INSEE, organisme d’État.

Tous les indicateurs sont à l'enfoncement dans la crise, mais les mots sans le moindre chiffre concluent à la ... reprise. C'est le besoin de fiction.

Et c'est vrai que pour sortir de l'actuelle morosité, les Français ont besoin de fiction.

Pendant des décennies, ils ont été nourris au lait du "le monde nous l'envie". Il n'y avait pas un dispositif français que le monde n'enviait pas : l'école, les quartiers, la santé ... Heureusement, le monde n'a pas copié les dispositifs français et chacun s'en porte bien sauf les Français.

La formule "le monde nous l'envie" a totalement disparu tant elle paraitrait peu crédible, prétentieuse, irréelle.

C'est comme l'actuelle tactique du "demain ira mieux". L'imaginaire ne remplacera jamais durablement la réalité. Pour changer la réalité, il faudrait du courage. Et c'est ce qui manque le plus aux politiciens professionnels.

Le Rédacteur en chef de BEZIERS POLITIQUE