jpg-2585582-jpg_2226301.JPG

Michel Barnier appelle l'UMP à soutenir le plan Valls. Il demande que "l'opposition ait le courage de soutenir" le plan d'économies . "Si ce plan est confirmé ou même accentué sur certains sujets, il faut que l'opposition ait le courage de le soutenir parce que c'est l'intérêt national", a déclaré Michel Barnier. "Ce courage et cette responsabilité, les partis de droite et de gauche en Allemagne, en Italie, en Grèce et dans d'autres pays l'ont, puisqu'ils agissent ensemble sur certains points", a-t-il souligné.

Derrière ce débat, c'est tout l'enjeu de la recomposition du paysage politique français.

Comment l'UMP peut-elle à la fois reprocher au PS son ancrage avec le Parti de Gauche en dénonçant une contre-culture économique et ne pas passer des signaux de soutiens ponctuels quand le PS évolue vers un plus grand réalisme économique ?

Le manichéisme permanent sert-il les intérêts du pays ?

Manuel Valls sera-il le "Blair à la française" à l'exemple de Tony Blair quand il a libéré le Parti travailliste britannique de dogmes syndicaux qui lui faisaient tourner le dos à l'économie moderne ?

Jean-Pierre Jouyet l'actuel Secrétaire Général de l’Élysée n'avait-il pas été choisi par Nicolas Sarkozy comme Secrétaire d’État ? Quand perd-il les qualités qui lui avaient valu sa nomination d'avant-hier et pourquoi ?

Il y a un obscurantisme français qui relève de l'instrumentalisation ponctuelle de l'opinion.

C'est très grave quand il en est ainsi a fortiori dans des circonstances graves.

Le Rédacteur en chef de BEZIERS POLITIQUE